MONTAGRIER VTT-TRAIL

7ème Manche "Open XC MASSI" Gourette

Une vraie épreuve de Montagne

7ème Manche et cette fois ci deux changements : la montagne et le beau temps.

Arrivée sur place le Samedi de Samuel, Félix, Thomas, Pierre, Valéry et Aurélien. Reconnaissance du parcours l'aprés midi : la grande boucle commence par 3km d'ascension sur un large chemin qui ne fait que se redresser jusqu'à basculer. Suivent de courtes montées et évidemment de courtes descentes - tout cela au travers des pistes de ski alpin - avant une grande descente sur cailloux et alpages. Ensuite une partie technique et urbaine: des marches des passerelles [genre short track]. C'est dans ce secteur qu'Aurélien fait un soleil et s'ouvre juste au-dessous du genou (belle entaille). Il doit voir un médecin et s'en sort avec 4 points de suture. Repas et nuits aux chalets d'Ossau.

Aurélien avec coups de soleil et points de suture

Dimanche matin les minimes entament. Ils font deux fois la partie technique (cela leur épargne les 3km d'ascension) le vainqueur - un local - expédie sa course en moins de 25min. Samuel ROCHE se classe 14ème.

Samuel au départ

Ensuite les juniors s'élancent. Première déception Thomas n'a plus de roue libre... Il doit abandonner lui qui était dans le classement provisoire sur le podium. Il devra cravacher pour espérer y rester à la fin de la saison. Un peu plus loin, sur la fin de la grande descente, Félix crève. Malgré une chambre de rechange, il ne peut repartir... deuxième abandon.

Sur les talons des juniors les cadets s'étaient élancés. Après la partie technique, Pierre compte 50s de retard sur le leader, avec 5/6 coureurs intercalés. Il cale sur la fin de la grande montée et termine 9ème au scratch. Bonne préparation pour le Championnat d'Aquitaine de Gauriac et surtout la Coupe de France de Superbesse. Aurélien PERNET qui avait pris le départ (avec l'autorisation du médecin) fait une course courageuse.

Peu après 13h, Valéry le seul courageux de l'épreuve 1 part pour 3 tours de 9,7km. il termine à la 35ème place après avoir connu de sévères crampes.

Valéry qui monte